Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

My Texas

Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

50 ans de l'assassinat de JFK, J -un mois !

com
50 ans de l'assassinat de JFK, J -un mois !

Dans un mois jour pour jour, ce sera le cinquantième anniversaire de l'assassinat de JFK à Dallas.

Le rendez-vous suscite bien entendu une série d'initiatives, à commencer par celles de la bibliothèque présidentielle John F. Kennedy, chaque président américain étant honoré d'un musée de ce type depuis les années 1930 (et comme on a pu récemment le vérifier pour George W. Bush).

La fondation a tout d'abord mis en ligne un site internet dédié au cinquantième anniversaire.

Dès la page d'accueil, on est accueilli par un clip rappelant la façon dont le 35e président des Etats-Unis a changé la donne. "Il a défini une nouvelle direction", lance la vidéo avant d'enchaîner sur des images de fusée, de capsule Apollo s'approchant de la Lune, de docteurs à l'oeuvre, de profondeurs maritimes...

"Ses premiers mots prononcés en tant que président furent pour demander à chaque Américain de se demander, 'non pas ce que son pays pouvait faire pour lui, mais ce qu'il pouvait faire pour son pays'", rappelle en suite le clip.

En quelques phrases, on est plongé dans les difficultés et l'optimisme des années 1960. Et l'on commence à mesurer le choc qu'a représenté l'assassinat de ce jeune président.

Et comme il s'agit d'une invitation à se souvenir de l'emblématique président, mais aussi à "transmettre sa flamme" et "éclairer l'avenir", le site est aussi participatif. Au-delà de la frise permettant de se plonger dans l'époque, des citations du président tué et des hommages vidéos de tous horizons qui lui sont rendus, on peut parcourir des documents historiques et les télécharger pour construire son propre hommage avant de le partager sur un compte Flickr ad hoc.

Pour plus d'informations sur JFK et son héritage, mais aussi des photos des années Kennedy et du 22 novembre 1963 libres de droit, le site de la bibliothèque présidentielle constitue bien sûr la référence.

(Personnellement, je retiens surtout le mini-site consacré à la conquête de leurs droits civiques par les Noirs).

La cérémonie qui commémorera l'instant tragique de la mort de JFK se tiendra, elle, à Dallas, à l'endroit et à l'heure même de sa mort. Mais dans le même esprit que l'hommage électronique qui lui est rendu par la fondation John F. Kennedy.

Elle "unira la ville pour se souvenir de l'esprit de JFK, puis se projeter dans la 'nouvelle frontière' qu'il a passionnément transmise", ont ainsi annoncé, près d'un an avant l'échéance, la mairie de Dallas et le comité de 25 leaders associatifs et d'affaires formé par le maire pour organiser l'évènement, "le premier jamais conçu par la ville de Dallas en mémoire de Kennedy", signale la municipalité dans un communiqué (histoire de marquer sa rupture avec la réputation de "ville de la haine" qu'on lui a faite ?).

Les journaux et les kiosques locaux regorgent maintenant de pages remémorant cette date historique et la mettant en perspective. Mais je me souviens que les articles parus il y a un an, au moment de ces annonces, insistaient sur la modestie de la manifestation, décrite par ses organisateurs comme "sérieuse, raffinée et respectueuse" etprévue pour durer une heure.

Si "des gens de tous horizons" participeront, assurent les organisateurs, seules 5000 entrées à la Dealey plaza où le président a été tué (et où se trouve le Sixth Floor Museum consacré à son assassinat) ont en effet été distribuées par tirage au sort (une partie pour les habitants de Dallas, le reste pour les personnes extérieures à la ville), dans le cadre d'une procédure entamée dès le mois de juin.

Les chanceux viennent d'apprendre la bonne nouvelle.

Les autres pourront se consoler en se rendant devant l'un des trois grands écrans installés :
- à l'AT&T Plaza située devant l'American Airlines Center,
- à l'Annette Strauss Square
- et à la JFK Memorial Plaza située juste derrière la Dealey plaza (dézoomer la carte ci-dessous pour voir tous les emplacements).

Quant aux confrères journalistes qui prévoiraient également de couvrir l'évènement et tomberaient sur ce post, je leur signale que les demandes d'accréditation presse peuvent être envoyées jusqu'au 31 octobre).

Au programme :
- une minute de silence,
- une lecture d'extraits de discours de JFK par l'historien David McCullough,
- une intervention du maire de Dallas, Mike Rawlings,
- une chanson interprétée par la chorale de l'académie navale nationale,
- un survol cérémoniel de la place
- et des prières.

50 ans de l'assassinat de JFK, J -un mois !

L'évènement est tout simple, mais s'accompagne d'une série d'autres manifestations :
- plusieurs colloques organisés par la Southern Methodist University et sa librairie présidentielle George W. Bush,
- le Sixth Floor Museum
- et le Dallas Institute of Humanities and Culture, avec le Dallas Morning News, la station de radio publique Kera et d'autres partenaires
(entre autres conférences),
- une exposition du Dallas Museum of Art, Hotel Texas, qui est maintenant accrochée à l'Amon Carter Museum of American Art de la ville voisine de Fort Worth (et ce jusqu'au 12 janvier),
- des représentations spéciales de l'orchestre symphonique de Dallas,
- et même l'office de tourisme s'y est mis (c'est qu'il faut héberger et nourrir la foule qui ne manquera pas de se rendre à Dallas pour l'occasion !).

Le Sixth Floor Museum comme l'office de tourisme de Dallas ont mis en ligne des calendriers 'spécial cinquantième anniversaire' pour recenser tous les évènements.

Et le site de la cérémonie liste encore d'autres liens.

Moi, l'initiative que j'affectionne plus particulièrement, c'est le Dallas Love Project, conçu comme une façon de "redéfinir" la ville en la couvrant de quelque 30 000 œuvres d'art représentant autant "d'actes inconditionnels d'amour, de beauté, d'espoir et d'inspiration".

Porté par le collectif d'associations 29 Pieces, il a commencé à couvrir les rues de Dallas de ces tableaux depuis la dernière journée mondiale de la paix, le 21 septembre. Les accrochages se poursuivront jusqu'au 22 novembre.

50 ans de l'assassinat de JFK, J -un mois !

Le JFK Day est une initiative comparable, organisée à l'échelle du comté de Dallas au lendemain de l'anniversaire.

Les organisateurs ambitionnent de réunir des milliers de bénévoles pour une "journée de service" devant "modifier la conversation au sujet du cinquantième anniversaire de l'assassinat de Kennedy et honorer la mémoire du président au travers d'actions" auxquelles appelait le leader défunt.

Ces cinquante années belles et bien révolues, Dallas commencera peut-être, alors, à décomplexer...

Print
Repost

Commenter cet article

Cécile Fandos 12/11/2013 22:37

Deux compléments à apporter à la lecture du dossier de presse constitué par les organisateurs de l'évènement de Dallas aujourd'hui :
- l'exposition du musée d'histoire locale sur le maire qui a annoncé la mort de Kennedy à la population rassemblée au Trade Mart où le Président n'est jamais arrivé le 22 novembre, avant de tirer sa ville de l'avant Elle s'intitule "Dream No Small Dreams: How Erik Jonsson Led Dallas from Tragedy to Triumph in the 1960s" http://www.artandseek.org/event.php?id=50988
- et l'autre journée de service organisée par le juge du comté de Dallas la veille de l'anniversaire http://www.dallascounty.org/department/comcrt/documents/DayofServiceEventDetails.pdf