Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

My Texas

Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

Plus d'actifs au salaire minimum au Texas que dans le reste des Etats-Unis

com

Tout le monde ne croit pas au "miracle" économique texan. La critique la plus souvent formulée à l'égard du modèle économique de l'Etat, fondé sur de généreuses incitations à s'implanter dans le Lone Star State pour les entreprises et un droit du travail réduit à sa plus simple expression, c'est qu'il repose sur une main d’œuvre bon marché, accroissant les inégalités.

L'Austin American Statesman se fait l'écho d'une étude donnant une idée de l'ampleur du phénomène en estimant la part des travailleurs pauvres dans la restauration rapide texane qui reçoivent des aides de l'Etat à 59 %. Cela représenterait un coût de 556 millions de dollars par an pour le contribuable, selon les auteurs de cette étude.

Le think tank conservateur cité dans l'article balaie ces chiffres du revers de la main. Mais le débat sur l'effet d'une hausse du salaire minimum est relancé. Dans la restauration rapide en particulier, et pas seulement au Texas, comme l'ont démontré les récentes manifestations de salariés de fast foods à New York, Chicago et au-delà.

L'Etat concentre toutefois 13 % des quelques 3,6 millions que comptent les Etats-Unis, selon un récent article du Dallas Morning News citant des chiffres du ministère du Travail américain.

La part des Texans qui gagnent le salaire minimum est tombée à 7,5 % en 2012, contre 8 % l'année antérieure, selon ce même article, qui précise que les femmes sont surreprésentées dans cette catégorie. Mais à l'échelle nationale, il y a désormais moins de 5 % d'actifs américains qui touchent ce salaire, équivalent à 15 000 dollars annuels pour un temps plein.

Print
Repost

Commenter cet article

Cécile Fandos 16/10/2013 22:09

A cause d'un souci de lecteur de flux RSS, j'ai raté un article plus détaillé du Texas Tribune sur le sujet.
http://www.texastribune.org/2013/10/15/majority-texas-fast-food-workers-public-assistance/
On y apprend que Texas had the seventh-largest percentage of front-line fast-food workers on public assistance among the 24 states included in the report. Louisiana had the highest, 73 percent.
Et on peut y lire le témoignage de la Houstonienne Shunica Sinclair, qui touche l'aide alimentaire même si elle travaille chez Burger King