Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

My Texas

Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

Comment j'ai décidé d'aller au Nord du Mexique par la route

com

Une fois n'est pas coutume, ce blog sort des frontières du Texas !

Depuis que je me suis installée dans l'Etat à l'automne 2011, j'ai en effet du mal à comprendre la position des autorités états-uniennes sur la sécurité des voyages au Mexique :

D'un côté, elles reconnaissent que des millions de ressortissants se rendent chaque année au Mexique en voyage d'affaires, d'études ou d'agrément, tandis que des dizaines de milliers d'autres passent chaque jour la frontière sans problème.

De l'autre, elles imposent des précautions considérables à leurs fonctionnaires travaillant dans le pays et découragent tout voyage dans les secteurs pouvant être violents, tout en sachant pertinemment que de nombreux citoyens états-uniens d'y rendront.

Rédigées en livrant des données objectives comme le nombre de ressortissants tués chaque année (71 il y a deux ans ; 81 l'an dernier), mais aussi en rendant compte de crimes perpétrés par le passé et de fait divers notables, les mises en gardes du ministère des Affaires étrangères états-unien ne me semblent pas des plus rationnelles.

Pour décider si j'allais me rendre dans le Nord du Mexique, j'ai donc préféré avoir recours à la source diplomatique française.

Comment j'ai décidé d'aller au Nord du Mexique par la route

Sur la carte du site Conseils aux Voyageurs du ministère des Affaires étrangères, la région du Mexique la plus proche du centre du Texas est colorée en rouge vif. Traduisez : "formellement déconseillée".

Dans les Etats de Tamaulipas et Nuevo León, l'orange de Monterrey fait donc figure d'oasis. Mais dans le code couleur du gouvernement français, cela veut dire qu'il faut "une raison impérative" de braver le danger.

Avant de répondre à l'invitation d'amis m'invitant à leur y rendre visite, j'ai donc pris conseil. Les billets d'avion pour Monterrey n'entraient pas dans mon budget, je prévoyais de voyager par la route et je n'envisageais pas de dédaigner les conseils du ministère sans m'être bien renseignée au préalable.

C'est là que l'expérience à commencer à se corser, car j'ai reçu des avis divers et variés, jugez plutôt :

Mais Cécile, tu ne te rends pas compte ! Il y a des dizaines de milliers d'assassinats par an dans cette région !

Mon cher et tendre

Les touristes étrangers sans connections avec les cartels ne sont pas la cible d'assassins. Le risque de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment existe, mais si vous n'avez rien à voir avec le trafic de drogue, que vous restez sur les sentiers battus, prenez des précautions normales pour prévenir les délits mineurs, ne parcourez pas des rues désertes la nuit et vous renseignez sur les situations locales quand vous vous déplacez, vous devriez voyager sans problème.

Guide Lonely Planet du Mexique

Il faut faire attention. Il vaut mieux que tu ne conduises pas ta voiture immatriculée au Texas dans le Nord du Mexique, mais si tes amis viennent te chercher à la frontière, je ne pense pas qu'il y ait de problème. Ce n'est pas plus dangereux que le 93 tu sais !

Un Mexicain de Dallas ayant vécu à Paris

Il faut définitivement que tu ailles à Monterrey ! Ma sœur vit là-bas et elle vient de passer la frontière à Laredo sans problème. La seule recommandation à suivre, c'est de voyager toujours de jour et d'emprunter l'autoroute (autopista de cuota).
Cela fait longtemps que je n'entends pas parler de gens qui ont eu des soucis sur la route et elle est généralement bien protégée, car tout le commerce entre le Mexique et les Etats-Unis (c'est-à-dire des milliers de millions de dollars de voitures et autres biens) transite par-là, donc je pense que tu peux l'emprunter en toute tranquillité.

Une Mexicaine de Mexico

- Je vais aller rendre visite à mes amis de Monterrey et ils vont venir me chercher à la frontière.
- Oui, c'est bien. Salue-les de notre part !
- Vous ne serez pas inquiets par rapport à l'insécurité qui règne dans les Etats mexicains frontaliers des Etats-Unis ?
- Non, ce sont surtout les cartels de drogue qui s'affrontent entre eux, tu n'as pas beaucoup plus de risque de te faire tirer dessus qu'au Texas, n'est-ce pas ?

Mes parents

Aller à Monterrey en bus, vous n'y pensez pas ! Il ne faut absolument pas y aller ! Je me ferais beaucoup de souci pour vous si vous faisiez ça !

Un Texan d'origine mexicaine

Bon. J'avais envie de faire confiance au Lonely Planet et d'écouter les Mexicains du Mexique, qui me semblent les mieux placés pour jauger la situation, mais j'ai tout de même corroboré mon appréciation en lisant le dernier rapport de l'université de San Diego sur la violence liée au trafic de drogue au Mexique publié dans le cadre du Justice in Mexico Project.

Ce dernier prévient que les sources ne sont pas forcément fiables, mais fait état :
- d'une baisse de 15 % du nombre global d'assassinats l'année dernière par rapport à l'année antérieure,
- de l'absence de résurgence de violence après les arrestations de responsables de cartels, pouvant être attribuée à différents facteurs
(dont "la possible collusion des cartels avec les autorités afin de faire revenir la paix" et "la réduction de la concurrence sur la production et le transport de drogues" -merci l'alliance des autorités mexicaines avec le cartel de Sinaloa contre les Zetas !),
- du fait que le seul Etat frontalier figurant parmi ceux affichant les plus grands nombres d'homicides est celui de Chihuahua, bordant le Nouveau Mexique et la haute vallée du Rio Grande,
- tandis que les Etats du Nuevo León et de Tamaulipas affichent les plus fortes diminutions du nombre d'homicides (respectivement - 50,7 et - 45,4 %)
- et qu'"en 2013, pour la première fois depuis 2008, il était plus dangereux d'être un maire qu'un journaliste au Mexique."

Drug Violence in Mexico: Data and Analysis Through 2013

Cette dernière statistique ne m'a pas encouragée à partir en reportage dans la région. Mais pour un séjour touristique (dans le cadre duquel je serais hébergée chez des locaux en plus), ma décision était officiellement prise : j'allais prendre le bus jusqu'à la frontière et accepter la proposition de mes amis de venir me chercher à Laredo, côté texan, pour voyager ensemble jusqu'à Monterrey.

J'ai menti au Texan d'origine mexicaine qui s'inquiétait de me voir partir afin qu'il ne se fasse pas de souci en mon absence, laissé les clés à la voisine pour qu'en l'absence de mon conjoint elle puisse sauver mon chat si je ne rentrais pas et j'ai passé une très agréable semaine dans la région de Monterrey, étonnement verdoyante du fait des récentes pluies.

Je vous raconterai dans un prochain post ce que j'ai appris des vrais risques des voyages routiers dans le Nord du Mexique au cours de ce séjour.

Abonnez-vous pour le recevoir par mail !

(Le flux RSS ne fait, lui, pas la différence entre ma revue de presse ci-contre et mes posts, ce qui fait beaucoup plus d'entrées, mais je ne vous retiens pas de vous y abonner également !)

Print
Repost

Commenter cet article

Cécile Fandos 01/12/2015 17:48

Désolée pour le délai de réponse Alice. si j'en crois la dernière version de la carte sur le site Conseils aux voyageurs, la situation s'est améliorée. Je consulterais aussi le dernier rapport du Justice in Mexico Project pour me faire un avis définitif, mais je me déciderais sans doute à y aller si c'est pour rendre visite à des amis ! Mon expérience à moi était bonne. Et si vous pouvez prendre l'avion pour Monterrey, c'est parfait !

Alice 29/10/2015 15:38

Bonjour,
merci pour ce billet très bien fourni !
Je me trouve dans cette situation aujourd'hui, j'hésite à me rendre à Monterrey en janvier prochain, chez des amis, mais les avis et retours sont tellement contradictoires, je ne sais pas à qui me fier...
Auriez-vous des recommandations ou échos différents depuis votre voyage là bas ?
Si non, je pense faire comme vous, maintenir mon voyage, en restant prudente...
Merci et bonne continuation

Madeleine Howard 15/07/2014 00:26

Cécile, je viens de lire ton récit de ton préalable & préparations avant de partir au Mexique, I cannot wait to read the remaining!!!!!! Très passionant.

Alex 08/05/2014 18:26

Un ajout pour les lecteurs français de Cécile : superbe expo "Les Indiens des Plaines" au musée du Quai Branly jusqu'en juillet. Pour les lecteurs américains, elle sera visible à Kansas city de septembre à janvier prochains, puis à NY, au Met, de mars à mai 2015. Si certains ont des infos sur le passé indien du Texas (Apaches Lipan, Comanches...etc), je suis preneur! ;-)

Cécile Fandos 19/05/2014 18:57

Merci pour l'info !

Alex 08/05/2014 18:19

Un commentaire non pas sur le sud mais sur l'est du Texas : je découvre que le Texas compte une (seule) réserve indienne, près de la frontière avec la Louisiane : la Alabama- Coushatta Indian Reservation. Ils organisent leur Pow Wow annuel les 6 et 7 juin prochains. Leur site internet est très intéressant,notamment sur leur Histoire! N'hésitez pas à nous en dire plus si vous le jugez nécessaire, Cécile... ;-)

Cécile Fandos 22/05/2014 18:29

Des.nouvelles des Indiens de la vallée du Rio Grande :
http://www.texastribune.org/2014/05/22/indigenous-texans-seek-un-support-over-border-fenc/

Cécile Fandos 19/05/2014 18:56

Oui, je pensais qu'on en avait parlé pendant Texas Families avec Mélinda (http://texasfamiliesblog.wordpress.com/), car nous avons fait (une courte) étape dans la réserve, mais ce projet d'article n'a jamais vu le jour, donc effectivement un article sur les rares Indiens du Texas s'impose, car il n'y a pas qu'une seule tribu dans mon souvenir, mais trois. Je compte assister à un pow wow à Austin en novembre. Stay tuned!