Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

My Texas

Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

Comment les non-assurés du Texas risquent de faire caler l'Obamacare

com

Le taux comme le nombre de personnes couvertes par une assurance santé a augmenté en 2012, annonce le Recensement américain dans un rapport publié la semaine dernière.

Income, Poverty, and Health Insurance Coverage in the United States: 2012 - Current Population Reports - issued September 2013

De 84,3 % à 84,6 %, l'évolution est modeste, mais touche tout de même quelque trois millions d'Américains.

En revanche, la baisse du nombre de non-assurés de 48,6 à 48 millions n'est pas "statistiquement" significative indique le Recensement, bien que le taux qu'ils représentent dans la population ait baissé de 0,3 points, de 15,7 % à 15,4%.

Ce sont surtout les programmes fédéraux comme Medicare (couvrant les plus de 65 ans) qui permettent d'obtenir ces résultats, bien que la couverture assurée des sociétés privées ait également progressé légèrement.

Avec la réforme de l'assurance santé impulsée en 2010 par Obama, la couverture des enfants et des jeunes adultes a également progressé.

Mais le Texas ne suit pas ces tendances.

Le Texas a toujours le plus fort taux de non-assurés :

24,6 % en 2012, soient plus de six millions de personnes,

ainsi que le plus grand nombre d'enfants sans assurance : 852 000 (contre 717 000 en Californie, qui compte 2,2 millions d'enfants de plus que le Texas),

et le plus fort taux de non-assurés parmi les adultes pauvres (ceux gagnant moins de 15 415 $ ou 26 344 $ pour une famille de trois, c'est-à-dire les personnes qui auraient pu être couvertes par Medicaid si l'Etat avait accepté l'extension proposée par l'administration dans le cadre de la réforme) : 55 %,

rappelle le Texas Tribune pour Kaiser Health News.

Becca Aaronson, The Texas Tribune for Kaiser Health News

Mais le gouverneur Rick Perry a encore redit la semaine dernière son opposition à l'extension de Medicaid et au contraire demandé à l'agence étatique chargée des questions de santé d'étudier les pistes qui permettraient de réformer ce programme, rapporte le Texas Tribune.

Une position en droite ligne avec celle défendue par l'Etat depuis le début de l'Obamacare, il y a trois ans.

Quant au fameux marché électronique des assurances santé qui va ouvrir le 1er Octobre à destination des non-assurés, Rick Perry a demandé à l'agence étatique chargée de réguler ce marché de surveiller étroitement les personnes que l'Etat fédéral mettra à disposition du public pour les aider à se doter d'une assurance, indique l'El Paso Times.

Le quotidien décrit aussi le choix que doivent faire les non-assurés : payer jusqu'à 285 $ d'amende par famille l'année prochaine s'ils ne souscrivent pas une assurance ou pouvoir déduire plusieurs milliers de dollars de leurs impôts, mais en dépensant sans doute au moins le double en assurance santé pour obtenir une couverture intermédiaire.

Sachant que, malgré cette couverture santé, des milliers de dollars (jusqu'à 12000 pour une famille) resteraient à la charge de ces nouveaux assurés en cas de dépense de santé, on voit comment la réforme de la santé risque de caler dans des Etats comme le Texas.

Print
Repost

Commenter cet article