Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
My Texas

My Texas

Journaliste française au Texas depuis septembre 2011, je partage ici mes réflexions sur ce grand Etat, ainsi que mes revues de presse et de web via mes comptes Facebook et Twitter – Cécile Fandos

Willie Nelson, ce fumeur de joints adoré des Texans

Il y a une petite incertitude sur la date, Willie Nelson affirmant être né un 29 avril et pas le 30, qui est cependant la date de naissance officielle de la star texane, installée à Hawaï mais tournant toujours régulièrement dans l'Etat, malgré ses désormais 80 ans. Il faut dire que des hommages sont régulièrement rendus ici à "Willie", la ville d'Austin ayant par exemple baptisé "Willie Nelson" sa seconde rue fraîchement restaurée avec une statue du chanteur l'an dernier.

A une écrasante majorité, les Texans adorent leur rebelle aux cheveux longs coiffés en tresses ceintes d'un bandana ou d'un chapeau de cowboy. Son opposition à la guerre en Irak et son militantisme en faveur de la légalisation de la marijuana en agacent plus d'un. Willie ne s'est pas toujours conformé aux règles du fisc.

Mais ce monument musical ayant signé le premier disque platine de l'histoire de la country (Wanted! The Outlaws, en 1976) et régulièrement chanté avec Johnny Cash s'est aussi engagé en faveur des fermiers ou contre l'abattage des chevaux, des causes très populaires au Texas. Et puis il est difficile de ne pas aimer un enfant du pays acclamé internationalement (je signale au passage la critique élogieuse du 61e album du chanteur, Let’s Face the Music and Dance, publiée par Libération) qui a encore démontré son attachement au Texas ce mois-ci en se produisant en concert dont les bénéfices ont été reversés aux victimes de l'explosion de l'usine d'engrais de West.

Cela n'empêche pas Willie d'être reconnaissant. A tous les fans (nombreux !) ayant envoyé leurs voeux par Facebook ou sur WillieNelson.com, le chanteur dit "merci".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article